La Grande-Bretagne recalcule à la hausse sa dette publique

le 17/12/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L'office national des statistiques (ONS) britannique a présenté mardi un projet de réforme de ses calculs de la dette publique, pour tenir compte notamment de nouvelles règles d'Eurostat et du cas des banques nationalisées RBS et Lloyds. Ces modifications conduiraient à augmenter de 112 milliards de livres la dette publique nette sur l'exercice fiscal 2012/2013, qui atteignait 1.182 milliards de livres ou 74% du PIB. De nombreux analystes, ainsi que les agences de notation, retraitent déjà les statistiques de l'ONS. L'effet sur les besoins de financement du pays sera beaucoup plus limité, et aurait entraîné l'an dernier une réduction de 4 milliards par rapport à une base de 115 milliards, a précisé l'ONS.

A lire aussi