L’immobilier de bureaux en Europe attend la reprise économique

le 17/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les transactions ont rebondi à Londres après deux ans de baisse, alors qu'elles se stabilisent sur des niveaux historiquement faibles à Madrid

Le marché de l’immobilier de bureau dans les capitales européennes est en attente de confiance. Dopées par le retour de la croissance britannique, les transactions à Londres ont rebondi de 22% sur les neuf premiers de l’année en glissement annuel pour atteindre 1,63 millions de m², selon les chiffres fournis par BNP Paribas Real Estate. Le taux de logements vacants continue à rester stable à 6,6%. Il avait atteint un plus haut de 10,4% fin 2009, avant de redescendre à son niveau actuel mi-2011 et de s’y stabiliser depuis.

A Madrid, le rebond de 5% a été nettement plus faible, et le niveau actuel de 304.000 m² de transactions reste historiquement faible. Entre 2007 et 2012, il était ainsi passé d’un plus haut de 960.000 m² à un plus bas de 253.000 m². «Nous sommes sur de très faibles niveaux, mais qui se stabilisent», estime Christophe Pineau, directeur international research chez BNP Paribas Real Estate. Même tendance sur le taux de vacance qui, à 15,4% fin septembre, a certes légèrement reflué depuis fin juin (15,6%), mais reste plus de deux fois supérieur à sa moyenne d’avant crise de 7%.

Paris est la zone qui a le plus souffert avec une baisse des transactions de 12%, à 1,7 million de m², et une hausse du taux de vacance à 8,1%. Les transactions avaient néanmoins mieux résisté l’année précédente avec une baisse limitée de 5,3%. Dans un contexte de reprise de l’économie européenne avec une croissance qui devrait atteindre 0,9% en France en 2014, 2,6% au Royaume-Uni et redevenir positive en Espagne à 1%, Christophe Pineau prévoit une stabilisation voire une reprise à Paris et Madrid, et une accélération de la tendance sur le marché londonien l’an prochain.

Marché immobilier en Europe
ZOOM
Marché immobilier en Europe

A lire aussi