Les OPCVM monétaires font trébucher la gestion collective française

le 15/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La catégorie a subi une décollecte de 19 milliards d’euros en septembre. Le recul de l’encours du secteur est limité à 9 milliards grâce aux marchés actions

Les OPCVM monétaires pâtissent traditionnellement en septembre de fortes turbulences. Le mois écoulé n’a pas fait exception, avec une collecte nette négative sur la catégorie de quelque 18,9 milliards d’euros représentant 5,9% de l’encours à fin août et ramenant ce dernier à 303,3 milliards (-8,7% sur les 9 premiers mois de 2013), selon Europerformance - a SIX Company. Le mois dernier, le segment des fonds de trésorerie régulière a subi une décollecte de 19,4 milliards (portant la baisse de l’encours à près de 12% cette année), celui des fonds de trésorerie dynamique parvenant à une collecte positive de 975 millions.

La bonne tenue des marchés actions n’a que partiellement permis de compenser la déconvenue côté monétaire. L’encours des fonds actions a en effet progressé en septembre de près de 8 milliards d’euros grâce à une collecte de 425 millions et, surtout, à un effet marché de 7,5 milliards, dont 5,6 milliards attribuables aux seuls fonds actions Europe. Depuis le début de l’année, l’encours de la catégorie actions progresse de 15,2 milliards (ou 8,5%) à 193,9 milliards. Alors qu’en parallèle les fonds diversifiés ont concédé une décollecte d’un milliard, les OPCVM garantis ou à formule de 390 millions et les fonds obligataires de 74 millions, la décollecte nette du secteur en septembre atteint 19,8 milliards d’euros pour un encours en chute de 8,8 milliards à 756,2 milliards (en baisse de 15,3 milliards ou près de 2% en 2013).

Les fonds alternatifs ont de leur côté enregistré une nouvelle décollecte en août, ramenant leur encours selon Europerformance à 2,86 milliards, en baisse de 2,1% sur un mois et de 26,6% sur huit mois.

COLLECTE des OPCVM
ZOOM
COLLECTE des OPCVM

A lire aussi