Le ministère public américain lance un ultimatum à SAC

le 09/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Des procureurs fédéraux ont donné jusqu'au mois de novembre au gérant de fonds alternatifs SAC Capital pour mettre un terme amiable aux poursuites pour délit d'initié le concernant. Faute de quoi, le groupe fondé par Steve Cohen risque de payer bien davantage que la somme actuellement évoquée, à savoir 1,8 milliard de dollars. Selon une source citée par le quotidien, des avocats de SAC Capital ont rencontré le mois dernier des représentants du bureau du procureur à Manhattan pour leur signifier que les pénalités réclamées étaient trop élevées. Ils devraient se manifester avec une contre-offre. Cette date limite de novembre coïncide avec l'ouverture du procès de Michael Steinberg, ex-gérant de portefeuille chez SAC Capital.

A lire aussi