Les hedge funds tirent parti d’une normalisation de l’appétit pour le risque

le 09/10/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’indice HFR Composite signe un gain de 1,6% en septembre et de 5,6% depuis le début de l’année, sous l’impulsion des fonds dédiés aux actions

L’indice HFR Composite signe un gain de 1,6% en septembre et de 5,6% depuis le début de l’année. Photo: PHB

Les hedge funds ont selon l’indice composite de Hedge Fund Research (HFR) engrangé en septembre une performance de 1,60%. Ce gain, le plus important sur un mois depuis janvier dernier et le deuxième plus important depuis 19 mois, porte la hausse sur 2013 à 5,58%. L’indice composite publié par Lyxor AM affiche de son côté des performances de 1,13 et 3,17% sur un et neuf mois. Le secteur a bénéficié du maintien d’une politique accommodante de la part de la Réserve fédérale américaine ou de résultats jugés favorables des élections en Allemagne.

Les fonds actions se sont distingués, avec un gain de 2,61% le mois dernier et de 9,17% en 2013, sous l’impulsion des fonds dédiés aux secteurs de la technologie et de la santé, qui bondissent respectivement de 4,38 et 17,37%. Avec des gains de 1,99 et 8,98%, les fonds event-driven, à l’affût des événements majeurs de la vie d’une société, ont bénéficié comme le souligne HFR d’un environnement propice à l’activisme actionnarial, aux fusions-acquisitions ou aux introductions en Bourse. Les fonds macro ont en revanche subi une nouvelle déconvenue en septembre (-0,19%), portant la baisse à 2,08% sur neuf mois.

La bonne tenue générale des hedge funds sur le mois écoulé ne serait pas un feu de paille. Selon le stratégiste senior de Lyxor AM Rob Koyfman, les fonds sont parés à tirer profit de «tout rally de fin d’année». Et pour le président de HFR Kenneth Heinz, la croissance du secteur est appelée à se poursuivre sur fond de «normalisation» de la tolérance pour le risque des investisseurs. HFR a déjà cet été estimé la collecte nette mondiale du secteur à 29,8 milliards de dollars au premier semestre, portant les actifs sous gestion à un nouveau record de 2.410 milliards.

Les fonds event-driven bénéficiaires d'un environnement propice à l’activisme actionnarial.
ZOOM
Les fonds event-driven bénéficiaires d'un environnement propice à l’activisme actionnarial.

A lire aussi