La crise politique en Italie pèse sur les marchés

le 30/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Enrico Letta. Président du Conseil italien. Photo: Scott Eells/Bloomberg

La Bourse de Milan et les obligations souveraines italiennes s'inscrivent en nette baisse lundi en réaction à la nouvelle crise politique déclenchée par la démission de cinq ministres issus du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi. Après avoir plongé de plus de 2,5% dans les premiers échanges, le FTSE MIB, indice phare de la Bourse de Milan, abandonnait 1,78% vers 13 heures. Le rendement des obligations à 10 ans italiennes se tendait de 10 points de base, à 4,51%, après avoir grimpé jusqu'à 4,65% à l'ouverture, sans effet de contagion sur la dette espagnole. Le chef du gouvernement, Enrico Letta, a déclaré qu'il allait remettre son sort entre les mains du Parlement, où un vote de confiance devrait être organisé mercredi.

A lire aussi