La fronde des pigeons profite aux créateurs de sociétés de gestion

le 27/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’Association française de la gestion financière (AFG) se félicite que le projet de loi de Finances 2014 (contrairement au budget 2013 qui apparaissait plus restrictif) n’empêche pas ces créateurs de bénéficier de l’abattement renforcé au régime de taxation des plus-values mobilières. En vertu de celui-ci, l’imposition au barème de l’impôt sur le revenu interviendra après un abattement de 50% pour une durée de détention de un an à moins de quatre ans, 65% pour une durée de détention de quatre ans à moins de huit ans, puis 85 % à partir de huit ans.

A lire aussi