La Française AM croit au retour de la multigestion alternative

le 27/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gérant français crée avec Morgan Stanley un fonds de fonds doté initialement de cent millions d'euros divisés en cinq enveloppes

La Française AM croit dans l’intérêt de la gestion alternative – en particulier la multigestion – et le fait savoir. La filiale de gestion du Crédit Mutuel Nord Europe a signé un partenariat avec Morgan Stanley, via sa plate-forme FundLogic Alternatives, et Longchamp AM, pour offrir aux investisseurs la possibilité d’investir dans des fonds alternatifs conformes à la réglementation Ucits. Longchamp assumera un rôle de distributeur.

«Les taux resteront durablement bas: cela pose d’énormes problèmes aux investisseurs. Dans un environnement incertain, les actions auront du mal à générer des rendements importants. Parallèlement, les contraintes réglementaires et démographiques poussent les assureurs à rechercher à la fois du rendement et de la sécurité. Des tendances qui favorisent la gestion alternative», affirme Xavier Lépine, président du directoire de La Française.

Concrètement, les protagonistes ont créé un fonds de fonds, LFP Global Absolute Return. Ce dernier est doté de 100 millions d’euros, apportés par la filiale d’assurance du Crédit Mutuel Nord Europe. Cinq enveloppes de 20 millions d’euros ont été créées et seront consacrées à des fonds Ucits commercialisés par des gérants de hedge funds.

Trois ont déjà été sélectionnés: Turner, Dalton SP et TCW. «Nous n’avons pas cherché à nouer un accord avec les toutes premières sociétés de gestion mondiales – elles n’ont pas besoin de nous. Nous nous sommes concentrés sur la catégorie des gérants de taille importante, mais qui ne disposent pas de capitaux à consacrer à des fonds européens, faute de clients locaux disposés à le faire. Ils avaient besoin d’un nom crédible, comme La Française AM, pour lancer un fonds européen», explique Xavier Lépine.

Ainsi, l’américain Turner n’a pas encore de présence en Europe. Le cas de TCW est particulier: «La société dispose d’un mandat très large. Or, TCW n’était pas légitime à commercialiser ce type de fonds aux Etats-Unis, où sa gestion est très ‘benchmarkée’», poursuit le président.

Ces fonds ne sont pas fermés et cibleront les grands institutionnels français et internationaux, qui devraient investir des tickets unitaires compris entre trois et dix millions d’euros. 30% de la clientèle de La Française AM est déjà internationale.

LFP Global Absolute Return vient compléter la gamme de La Française dans les stratégies alternatives. Au 31 juillet 2013, son encours en la matière atteignait deux milliards d’euros.

A lire aussi