Le retrait de Larry Summers à la Fed détend les rendements

le 16/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Larry Summers en 2013. Photo: Jérôme Favre/Bloomberg

Les taux à 10 ans américains se détendaient de 8 points de base à 2,81% lundi matin, alors qu'ils avaient frôlé les 3% la semaine dernière, après l'annonce dimanche soir du retrait de Larry Summers de la course à la présidence de la Fed. L'ancien secrétaire au Trésor de Bill Clinton et ex-conseiller économique de Barack Obama était jugé favori pour succéder à Ben Bernanke en janvier 2014, mais l'opposition de plusieurs démocrates au Sénat l'a forcé à jeter l'éponge. La grande favorite à la succession de Ben Bernanke est désormais Janet Yellen, vice-présidente de la Fed depuis 2010, âgée de 67 ans, même si d'autres noms circulent, comme celui de David Kohn (70 ans). Janet Yellen a la réputation d'être plus «colombe» que Larry Summers, d'où la réaction des marchés obligataires. Sur le marché des changes, la perspective d'un maintien pendant une période prolongée de la politique de taux bas pèse sur le dollar.

A lire aussi