«On pourrait anticiper pour 2014 une nouvelle hausse des Bourses, en particulier européennes»

le 09/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Stéphane Waldisberg, managing director chez Olympia Capital Gestion

- L’Agefi : Pourquoi avez-vous fortement relevé vos objectifs sur le CAC 40 ?

- Stéphane Waldisberg : Dans un premier temps on peut s’attendre à une consolidation des marchés pour des raisons politiques et géopolitiques après avoir déjà connu une première phase de hausse depuis un an. En revanche, le risque systémique ayant disparu, on pourrait anticiper pour 2014 une nouvelle hausse des Bourses, en particulier européennes, soutenue par une reprise progressive en zone euro et plus généralement de l’économie mondiale traduisant l’optimisme grandissant des chefs d’entreprise.

De plus, les marchés européens sont loin de leurs plus hauts de 2007, contrairement aux américains, et donc toujours faiblement valorisés.

- Quelles zones géographiques privilégiez-vous pour les actions ?

- Nous favorisons en premier lieu l’Europe grâce à de bonnes anticipations économiques (le PIB de la zone euro devant s’accélérer l’année prochaine), une politique budgétaire moins restrictive et une politique monétaire accommodante. En second lieu, le marché américain, qui devrait toujours profiter d’une économie soutenue et pour jouer la hausse du dollar contre l’euro, conséquence du ralentissement du QE. Le Japon pourrait repartir de l’avant grâce à une politique monétaire ultra-accommodante qui commence à produire ses effets, le taux de chômage au plus bas depuis 2008 et l’inflation en hausse semblant endiguer la déflation de ces dernières années. A partir du deuxième trimestre 2014 il sera judicieux de se réintéresser aux émergents tels que la Chine qui devraient bénéficier de la reprise mondiale.

Panel actions
ZOOM
Panel actions

A lire aussi