Neuflize OBC veut fusionner ses deux sociétés de gestion

le 09/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Neuflize OBC Investissements devrait absorber sa petite sœur Neuflize Private Assets d’ici à la fin de l’année

La restructuration de 2010 n’aura pas suffi. Nées cette année-là du rapprochement de six entités, les deux sociétés de gestion de la banque privée Neuflize OBC ne ne devraient faire plus qu’une en fin d'année, a appris L’Agefi de sources concordantes. «Nous travaillons sur un projet qui réunirait les équipes de Neuflize OBC Investissements et de Neuflize Private Assets, confirme Philippe Vayssettes, président du directoire Neuflize OBC, filiale française du néerlandais ABN Amro. Mais cette fusion ne serait que la résultante d’une réorganisation en profondeur de notre métier de gestion d’actifs, pour nous adapter à l’évolution des marchés, à la baisse des marges et aux changements de réglementation. Elle ne pourrait être réalisée qu'après accord de l'AMF et des partenaires sociaux.»

Selon nos sources, Neuflize Private Assets serait alors absorbée par Neuflize OBC Investissements. Les actifs de cette boutique de 27 personnes, axée sur la gestion de conviction et les mandats internationaux, ont fondu de 3,8 milliards d’euros mi-2010 à 2 milliards fin juillet. Dans le même temps, ceux de sa grande sœur multicarte (OPCVM, multigestion, mandats…) sont passés de 21,5 à 27,5 milliards, pour 100 collaborateurs.

A terme, «nous conserverions l’ensemble de nos expertises de gestion et un maximum de collaborateurs, assure Philippe Vayssettes, mais nous devons aussi améliorer la profitabilité de la gestion d’actifs pour réduire significativement notre coefficient d’exploitation (77% fin 2012)». Après l'unification de son informatique et l'externalisation de sa table de négociation, le groupe ne veut pas lancer de plan social mais profiter des départs naturels. Ainsi, son patron des convertibles vient de rejoindre Oddo. La gamme de produits sera également revue. «Nous voudrions passer d'environ 50 fonds à une trentaine en privilégiant la performance et la taille critique pour rendre notre offre plus lisible et visible», indique le patron de Neuflize OBC.

Enfin, «nous pourrions être encore plus efficaces en regroupant nos équipes commerciales au sein de la banque, poursuit-il, afin qu'elles puissent proposer l’ensemble de nos produits, y compris du crédit, de l’assurance et du conseil, à nos clients institutionnels, banques privées, family offices, conseillers CGP et sociétés de gestion tierces». Cette force de vente unique n'impliquerait ni Neuflize Vie (coentreprise avec Axa), ni les clients directs de la banque.

A lire aussi