Les régulateurs américain et britannique sanctionnent les abus d'un trader à haute fréquence

le 24/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour influencer les prix, le trader et la société incriminés passaient de multiples ordres avant de les annuler

Les régulateurs américain et britannique ont condamné un trader à haute fréquence à payer quelque 3,7 millions de dollars d’amende pour s’être adonné à des manipulations sur une vingtaine de contrats dérivés, notamment de matières premières. Le mis en cause créait un faux sentiment de liquidité sur le marché en passant toute une série d’ordres aussitôt annulés.

La Commodity Futures and Trading Commission (CFTC) a condamné lundi la société basée dans le New Jersey, Panther Energy Trading ainsi que son patron et seul propriétaire, Michael J. Coscia à s’acquitter de 2,8 millions de dollars. Les deux sont également interdits de trading aux Etats-Unis pendant un an.

Dans la foulée, la Financial Conduct Authority (FCA) britannique a condamné Michael Coscia à 903.000 dollars d’amende. Enfin, la Bourse de Chicago, le CME, sur laquelle une grande partie des manipulations ont eu lieu, a imposé une sanction de 2,1 millions de dollars et une interdiction d’activité de six mois. Avec cette affaire, la CFTC a utilisé pour la première fois des pouvoirs que lui a conférés le Dodd-Frank Act tandis que la FCA condamnait pour la première fois un trader à haute fréquence.

Dans le détail, la CFTC reproche au trader d’avoir manipulé entre août et octobre 2011 quelque 18 contrats dérivés (sur les matières premières, taux d’intérêts ou indices) échangés sur quatre des marchés du CME. Les mis en cause passaient par exemple un ordre de vente de petit taille, puis de l’autre côté plaçaient de multiples ordres de taille importante à l’achat, à des prix de plus en plus élevés, avant de les annuler. Cette pratique donnait au marché l’impression qu’il y avait beaucoup d’intérêts acheteurs et permettait à Panther Energy Trading de se défaire de ses contrats au meilleur prix.

La FCA, qui a condamné le trader uniquement pour des manipulations sur ICE Futures Europe, précise que les ordres incriminés restaient en général moins d’une seconde sur le carnet d’ordres. Les ordres importants sur le Brent étaient 20 fois supérieurs à la moyenne des ordres placés sur le marché et ils pouvaient représenter 75% de tous les ordres compétitifs dans le carnet d’ordres. La CFTC estime que les intéressés ont réalisé 1,4 million de dollars de profits sur la période considérée tandis que la FCA évalue leur gain à 280.000 dollars.

A lire aussi