Les gérants alternatifs recrutent pour faire face à la directive AIFM

le 23/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

58% des gestionnaires alternatifs interrogés par le cabinet Kneip (90 sociétés à Londres, Paris et Luxembourg) indiquent devoir renforcer leurs équipes de back-office afin de faire face aux défis de la directive européenne pesant sur le secteur. Une majorité des gestionnaires considèrent les coûts inhérents à cette directive ou le risque de réputation à ne pas pouvoir s’y conformer comme les sujets essentiels du projet.

A lire aussi