Les turbulences de marché font plonger les OPCVM français en juin

le 15/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Mois traditionnel de retraits sur le compartiment monétaire, juin a été marqué par une décollecte de 29 milliards d'euros et un effet marché négatif

L’effet Ben Bernanke se fait sentir sur la gestion française. Les annonces de la Fed du 22 mai, qui laissent anticiper un retrait progressif du programme d’assouplissement quantitatif QE3 et ont entraîné une correction du prix de tous les actifs jusqu’à fin juin, ont pesé sur le marché des OPCVM de droit français. Le secteur, qui exclut donc les fonds de droit luxembourgeois et les mandats, a enregistré une décollecte d’une rare ampleur en juin, 29 milliards d’euros. Couplée à un effet marché négatif de plus de 14 milliards, elle a eu pour effet de ramener les encours à 743 milliards d’euros, contre 787 milliards le mois précédent et 771 milliards à fin décembre 2012, selon les statistiques d’EuroPerformance – a Six Company.

Le gros de l’hémorragie, 25 milliards, vient des fonds monétaires. Le phénomène est en partie saisonnier. Les derniers mois de chaque trimestre sont généralement marqués par des sorties de la classe d’actifs du fait des besoins de liquidités des caisses de retraite.

Pour le reste, les fonds actions ont encore été les grands perdants du mois avec près de 2 milliards de retraits nets, qui s’ajoutent aux 1,4 milliard d’euros déjà retirés en mai. Le compartiment actions Europe a cependant terminé en légère collecte positive. L’essentiel des retraits a affecté les poches internationales et Asie-Pacifique, alors que les annonces de la Fed ont particulièrement touché les marchés émergents. Sur un mois marqué par la remontée des taux, les OPCVM obligataires ont connu 900 millions d’euros de sorties et une baisse de valeur de marché équivalente. De manière générale, aucune des classes visées par EuroPerformance n’a enregistré de flux positifs à l’exception des convertibles et des fonds immobiliers.

COLLECTE des OPCVM
ZOOM
COLLECTE des OPCVM

A lire aussi