«Beaucoup de mauvaises nouvelles sont déjà intégrées dans les niveaux actuels de la livre»

le 15/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Nordine Naam, stratégiste taux et change chez Natixis

- L'Agefi : Quel peut être l’impact à moyen terme de la politique de «forward guidance» de la BCE sur l’euro/dollar ?

- Nordine Naam : Une politique de «forward guidance» aura un impact négatif sur l'euro/dollar. C’est ce que l’on a observé rapidement au lendemain de la réunion de la BCE au début du mois avec un net aplatissement de la courbe Eonia forward. De fait, la BCE se montre plus agressive pour éviter une remontée trop forte des taux longs qui pourrait être très dommageable pour les économies périphériques. Cela tranche significativement avec la Fed, sur le point de réduire ses achats d’actifs d’ici à la fin de l’année, même si le calendrier exact reste incertain. A ce titre, le différentiel de taux courts zone Euro / Etats-Unis est particulièrement corrélé à l’euro / dollar. Nous envisageons un retour de l’euro / dollar vers 1,25 à la fin de l’année.

- Comment voyez-vous évoluer la livre par rapport à l’euro dans les trois prochains mois ?

- La livre a déjà corrigé significativement après le communiqué de la Banque d'Angleterre (BoE) suggérant que les taux courts anticipés par le marché étaient trop élevés, autrement dit, que la politique monétaire de la BoE resterait durablement accommodante. La livre a aussi été pénalisée par des chiffres d’activité mitigés. Bref, beaucoup de mauvaises nouvelles sont déjà intégrées dans les niveaux actuels de la livre, qui pourrait se redresser avec l’amélioration cyclique de l’activité. De son côté, l’euro continue de faire preuve de résilience et a donc un potentiel baissier plus important que la livre, d’autant que les comptes spéculatifs sont neutres sur l’euro alors qu’ils sont déjà très vendeurs de livres. L’euro / livre devrait ainsi selon nous revenir vers 0,84.

panel change
ZOOM
panel change

A lire aussi