Euroclear élargit le gisement de collatéral accessible aux banques françaises

le 11/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le dépositaire permet depuis hier aux établissements qui font face à des besoins de collatéral d'accéder à plus de contreparties internationales

Depuis hier, les banques françaises qui utilisent les services du dépositaire Euroclear, peuvent avoir accès à beaucoup plus de collatéral. Cette avancée est une dernière étape avant l’entrée en fonction à l’automne d’un système de gestion tripartite des pensions livrées défendu de longue date par la Place.

Les banques actives sur le marché des pensions livrées peuvent externaliser auprès d’Euroclear toute leur gestion opérationnelle. Le dépositaire assure l’échange des titres contre espèces de manière simultanée, substitue des titres entre eux si c’est utile, etc. Jusqu’à 2011, ce service n’existait que dans l’univers du dépositaire central international, Euroclear Bank. En 2012, les banques clientes du dépositaire national, Euroclear France, y ont eu accès pour des repo signés entre elles.

Désormais, «les clients d'Euroclear Bank et Euroclear France vont bénéficier du lancement du projet d’interopérabilité leur permettant d’utiliser des titres détenus dans ces deux entités du groupe alors qu’avant les deux environnements étaient étanches», explique Valérie Urbain, PDG des entreprises Euroclear France, Belgique et Pays-Bas. Les banques qui travaillent en Euroclear France vont ainsi avoir accès à 1.300 nouvelles contreparties internationales et à 15.000 nouveaux titres.

Pour Valérie Urbain, cette ouverture va apporter beaucoup de flexibilité aux banques. Non seulement, la crise a encouragé les opérations financières collatéralisées mais les réglementations en cours de finalisation, comme celle sur les dérivés (Emir) vont accroître encore les besoins de collatéral. «Le problème n’est pas que les acteurs n’ont pas de collatéral, mais plutôt qu’ils en ont partout. Cela prend du temps de le bouger d’un environnement à un autre et peut parfois être impossible à faire dans un délai qui reste acceptable pour les deux contreparties», explique la dirigeante.

L’intra-opérabilité entre Euroclear Bank et Euroclear France est la dernière étape pour Euroclear avant le lancement en octobre prochain des opérations de pensions livrées tripartites, à l’instar de ce qui se fait déjà sur la Place de Francfort. L’idée est que deux parties puissent garder leur anonymat sur le marché des pensions livrées, en exécutant leurs transactions sur des paniers de titres standardisés (compensés par LCH.Clearnet) et en ayant recours à Euroclear pour la gestion automatisée de leur collatéral.

A lire aussi