BNP Paribas et Tikehau sont les premiers gagnants des fonds PME de Place

le 11/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux groupes géreront les fonds obligataires Novo lancés hier. Les deux tiers du milliard d'euros d'engagements reviendront à BNPP IP

Novo, le projet de fonds obligataires PME-ETI de Place dont le lancement a été officialisé hier, fait d’ores et déjà deux gagnants: BNP Paribas Investment Partners et Tikehau IM. La filiale de la banque et la société de gestion spécialisée dans le crédit ont été sélectionnées pour gérer le milliard d’euros qui sera fléché dans les prochaines années du bilan des assureurs vers le financement des belles entreprises françaises.

Les sociétés géreront deux fonds jumeaux, avec les mêmes contraintes. La répartition entre les sociétés, qui tient compte de leur taille relative, a été fixée à deux tiers des engagements pour BNP Paribas IP et un tiers pour Tikehau IM. Cette dernière, fondée en 2007 seulement, voit ainsi le montant de ses encours gérés dépasser les 2 milliards grâce à ce mandat. Au total, 18 assureurs ont accepté de financer les fonds Novo, CNP en tête (100 millions), aux côtés du Fonds de réserve pour les retraites, de l’Etablissement de retraite additionnelle de la fonction publique (Erafp) et de la Caisse des dépôts, qui a porté le projet et y investira 100 millions.

Novo est un fonds commun de titrisation, qui émettra et achètera des obligations et non des prêts. Il prendra des tickets unitaires de 10 à 50 millions d’euros, à taux fixe (4% à 6% aux conditions de marché d’aujourd’hui), sur des durées de 5 à 7 ans, remboursables in fine. Entre 30 et 40 entreprises devraient en bénéficier. Le portefeuille ne pourra être investi à plus de 10% dans une même entreprise, et à plus de 20% dans un secteur d’activité. La durée d’investissement s’étalera sur deux ans et la durée de vie a été fixée à dix ans. Les promoteurs de Novo espèrent, à terme, faire grandir la taille du dispositif.

Le projet doit encore être finalisé avec la rédaction de la documentation des fonds. La gouvernance – conditions d’une rupture avec les gérants, présence au conseil, gestion des conflits d’intérêts – y tiendra une grande place. Novo repose sur une architecture ouverte, chaque gérant allant trouver ses prêts auprès d’une multitude de banques. Tikehau a ainsi annoncé hier avoir noué des accords avec Arkéa, Palatine, certaines Banques Populaires (Sud, Lorraine Champagne) et Caisses d’Epargne (Nord France Europe et Provence Alpes Corse) ainsi qu’avec KPMG.

A lire aussi