«Ben Bernanke a été plus précis que nous ne l'attendions»

le 24/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Vincent Guenzi , directeur de la stratégie chez Cholet Dupont

- L’Agefi: Quelle est votre réaction après la dernière réunion de la Fed ?

- Vincent Guenzi : Ben Bernanke a été plus précis que nous ne l’attendions en indiquant que la diminution des achats obligataires pourrait intervenir vers la fin de l’année et s’arrêter vers mi-2014 si «les prévisions économiques de la Fed se réalisaient». Les marchés ont rapidement tranché par des réactions très négatives. Comme souvent, les débouclements de position engendrent une volatilité assez déconcertante. Les taux à 10 ans ont déjà atteint nos cibles et la hausse devrait s’assagir. D’une part, l’accélération de la conjoncture n’est pas encore garantie (d’autant que la hausse des taux est contre-productive sur l’immobilier notamment). D’autre part, le niveau actuel peut ramener progressivement des acheteurs qui seraient moins confiants sur la croissance, même si cela peut sembler un peu prématuré. En somme, nous penchons pour une progression plus modérée des taux longs aux Etats-Unis. Un retour au calme sur les marchés devrait s’ensuivre.

- Jusqu’à quand pensez-vous que la BCE va maintenir son statu quo ?

- La BCE n’est pas dans la même situation que la Fed. La croissance en zone euro reste anémique et la distribution du crédit n’est pas satisfaisante. En revanche, les spreads de taux des pays du Sud se sont normalisés et les risques bancaires ont diminué. Encore récemment, la BCE s’est montrée plutôt préoccupée par la situation économique alors que l’inflation a même baissé. Elle est même disposée à faire plus pour favoriser une reprise des crédits. Dans ces conditions, nous ne la voyons pas durcir sa position pendant plusieurs trimestres.

panel taux
ZOOM
panel taux

A lire aussi