Les fonds actions français subissent des décollectes en mai

le 14/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’encours des OPCVM scrutés par Europerformance a progressé de 3,2 milliards d’euros en mai grâce à un effet marché

Le marché français de la gestion collective a enregistré en mai une croissance en trompe-l’œil. L’encours des OPCVM étudiés par Europerformance - a SIX Company a certes progressé de 3,2 milliards d’euros à 782,1 milliards sur le mois écoulé, portant son gain à 2,4% en 2013.

Mais cette évolution masque une collecte nette négative de 2,0 milliards d’euros, provenant essentiellement de la catégorie des fonds actions. Ces derniers ont concédé en mai des retraits nets pour 1,4 milliard, soit 0,7% de l’encours à fin avril (mois au cours duquel les retraits s’étaient élevés à 1,9 milliard), sous le coup d’un taux de collecte négative de 1,1% sur le principal segment des fonds actions Europe. Le modeste segment des fonds MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) se distingue avec un taux positif de 2,6%. L’encours des OPCVM actions a pourtant gagné 3,4 milliards d’euros sur le mois écoulé (et 13,7 milliards sur cinq mois) à la faveur d’un effet marché favorable de 4,8 milliards (dont 4,0 milliards sur les fonds Europe). La catégorie des fonds monétaires a elle aussi pâti de dégagements en mai, pour un montant de 350 millions il est vrai limité comparé à celui de 5,6 milliards le mois précédent. Cela en dépit d’un afflux net de 1,1 milliard sur le segment de trésorerie dynamique. A 327,2 milliards d’euros, soit 42% de l’univers, la catégorie affiche un encours stable sur 2013. Les fonds alternatifs ont de leur côté subi une nouvelle décollecte en avril (mois pour lequel les chiffres sont disponibles). Avec des retraits de 184 millions (dont 145 millions sur les fonds multi-stratégies), pour un effet marché nul, l’encours de la catégorie est ramené à 3,3 milliards d’euros, en repli de 5,3% sur un mois et de 14,6% en 2013 sur quatre mois.

PERFORMANCES OPCVM FRANCE
ZOOM
PERFORMANCES OPCVM FRANCE

A lire aussi