La Grèce ne durcira pas son austérité malgré l'échec de la privatisation de DEPA

le 11/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Grèce n'adoptera pas de nouvelles mesures d'austérité pour compenser le manque à gagner lié à l'échec de la privatisation de la compagnie gazière publique DEPA, a déclaré son Premier ministre, Antonis Samaras. Le pays espérait récupérer un milliard d'euros de la vente de DEPA. Il doit lever au moins 1,8 milliard d'euros d'ici fin septembre par le biais de privatisations, avec un objectif d'au moins 2,5 milliards d'euros d'ici la fin de l'année.

A lire aussi