Les fonds d’arbitrage macro ont souffert en mai

le 11/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La fin du rally japonais et la hausse des taux longs ont pénalisé les stratégies macro et CTA, mais les hedge funds dans leur ensemble dégagent des gains

Hedge funds: les fonds d’arbitrage macro ont souffert en mai!, Photo: PHB

Certains ont souffert, mais le bain de sang général n’a pas eu lieu. Les hedge funds ont enregistré leur septième performance mensuelle positive consécutive en mai, un mois pourtant marqué par la fin du rally actions au Japon, la remontée des taux longs américains et des retournements de tendance sur le marché des devises. La classe d’actifs alternative a dégagé une progression de 0,54%, ce qui porte à 4,92% sa performance depuis le début de l’année, selon les statistiques du fournisseur d’indices Hedge Fund Research (HFR).

Les fonds macro et CTA ont logiquement souffert des ruptures enregistrées le mois dernier. Ils ont perdu 1,54% en mai, ce qui ramène leur performance sur 2013 en territoire négatif. L'indice Lyxor CTA Long Term fait même état d'une chute de 3,36%. L’un de leurs paris favoris cette année a été d’acheter le marché actions japonais et de vendre du yen, une stratégie devenue perdante lors de la deuxième quinzaine de mai. Des fonds quantitatifs CTA ont pour leur part été pris de court par la remontée de près de 50 points de base des taux longs américains sur le mois, qui s’est répercutée sur les autres marchés obligataires souverains. AHL, le fonds phare de Man, aurait ainsi perdu 11% de sa valeur en quinze jours, selon le Financial Times, et d’autres fleurons comme BlueTrend auraient également plongé. Les autres stratégies, actions, event driven ou relative value, en revanche, ont dégagé des gains. Si HFR se félicite de la capacité des hedge funds à résister au retour de l’aversion pour le risque, les performances relatives restent tout de même moyennes. Sur les actions, l’indice HFRI Equity Hedge affiche une performance de 7,32% à fin mai, certes en ligne avec celle du Stoxx Europe 600 (+7,58%), mais loin de celle du S&P 500 (+14,34%).

A lire aussi