Amundi se dote d'une expertise dans la gestion de taux en dollars

le 04/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La filiale à 75% du Crédit Agricole acquiert Smith Breeden, un spécialiste de la gestion fixed income qui affiche 6,4 milliards d'actifs

Les Etats-Unis retrouvent de l'attrait aux yeux des sociétés de gestion françaises. En ces temps de morosité européenne, Amundi, filiale à 75% de Crédit Agricole SA (CASA) et à 25% de la Société Générale, a annoncé hier l’acquisition du gérant américain Smith Breeden Associates.

L’acquisition de 100% du capital de la société est en soit relativement modeste pour un géant européen comme Amundi, qui disposait de 746 milliards d’euros d’actifs au 31 mars 2013. Basé en Caroline du Nord, Smith Breeden gère en effet 6,4 milliards de dollars (5 milliards d'euros). Yves Perrier, le directeur général d’Amundi, n’a pas souhaité communiquer le montant de la transaction. Selon nos informations, la cible aurait été valorisée à environ 0,3% de ses encours.

Mais sa spécialité en faisait un partenaire convoité: les produits de taux américains, dont il couvre les principaux segments – produits de titrisation de créances (ABS, MBS, etc.), obligations d’entreprises et emprunts d’Etat. «Nous étions en contact il y déjà cinq ans, mais les conditions d’un accord n’étaient pas réunies, en particulier en raison de la crise», explique Yves Perrier à L’Agefi.

L’acquisition permet à Amundi de remplir plusieurs objectifs. «Notre motivation principale est de disposer d’une offre fixed income en dollars pour notre clientèle européenne, mais surtout en Asie, où nous gérons près de 70 milliards de dollars d’actifs, et au Moyen-Orient, où nous gérons environ 20 milliards, explique à L’Agefi Yves Perrier. Nous complétons ainsi notre offre fixed income en euro, dans laquelle nous sommes leader, par une offre en dollar qui représente près de 75% des emplois des investisseurs d’Asie et du Moyen-Orient». Auparavant, l’offre en billet vert se limitait au partenariat avec TCW, qui sera maintenu.

En outre, l’intégration de Smith Breeden à la ligne métier taux d’Amundi (tout en conservant son processus d’investissement) permet à ce dernier d’ajouter une brique dollar pour fabriquer ses produits global fixed income: auparavant, Amundi s’en remettait à la gestion indicielle pour la partie dollar. Enfin, Amundi va pouvoir élargir sa base de clientèle, lui qui ne distribuait que 2 milliards d’euros en Amérique du Nord. Smith Breeden compte parmi ses clients des fonds de pensions américains, des fonds souverains, ainsi que des banques centrales.

A lire aussi