Les panélistes anticipent des tensions sur les taux longs américains

le 03/06/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le mouvement de hausse des rendements américains à 10 ans est alimenté par l'annonce par la Fed d'une prochaine baisse des rachats d'actifs

Le principal enseignement du Panel Taux de L'Agefi est à regarder ce mois-ci du côté des perspectives à 10 ans outre-Atlantique. Les gérants anticipent en effet des tensions sur les taux longs américains. Dans leurs projections pour juin, ils s’attendent en moyenne à ce que les rendements des titres d’Etat à 10 ans s’établissent respectivement à 2,17% et 2,38% à horizon 3 mois et 6 mois contre 1,99% et 2,20% lors des prévisions pour mai. Le mouvement a d’ailleurs commencé à s’enclencher depuis que la Réserve Fédérale a mis sous tension les taux longs américains.

Le président de la Fed Ben Bernanke a relancé les spéculations sur la fin du rally obligataire en ouvrant la porte à une prochaine baisse du programme QE3 de rachats d’actifs de la banque centrale. En un mois, les taux à 10 ans américains se sont tendus d’environ 50 points de base. Ils évoluaient à environ 2,16% vendredi mais ils restent néanmoins très faibles si l’on compare à ces dernières années. Ils dépassaient ainsi 3,5% début 2011, et 3% il y a deux ans.

Concernant le taux de refi dans la zone euro, les gérants ne changent pas vraiment de cap. La plupart ne prévoient pas de nouvel assouplissement monétaire de la BCE même si l’institution s’est déclarée ouverte à d’autres mesures de soutien à l’économie lors de sa réunion début mai. La grande majorité des panélistes estiment que le taux de refinancement récemment abaissé à 0,50% va rester à ce niveau dans les trois et même les six mois prochains. Deutsche Bank, Groupama AM, et Natixis sont les seuls à attendre un geste supplémentaire de Francfort, et s’accordent pour tabler sur des taux directeurs à 0,25% à horizon 3 mois et 6 mois.

Dans une note publiée le 31 mai, les économistes de Natixis soulignent que si l’option d’un taux de dépôt négatif est en discussion au sein de la BCE, il semble peu probable qu’elle soit appliquée, au moins à court terme, compte tenu des nombreux inconvénients de cette mesure et du caractère très hypothétique de ses éventuels bienfaits.

«Un assouplissement monétaire supplémentaire passerait alors beaucoup plus vraisemblablement par un nouvel élargissement du collatéral relatif aux prêts aux PME, possiblement dès cette semaine, une baisse du taux refi à 0,25% durant l’été, et assurément une communication très appuyée quant au maintien d’une politique accommodante aussi longtemps que nécessaire», indique Natixis.

Du côté des changes, les seuls changements majeurs concernent les prévisions du Panel sur le dollar/yen. Les gérants interrogés voient en moyenne un dollar/yen à 102,14 et 102,90 à horizon 3 mois et 6 mois contre 94,19 et 100,6 auparavant, au regard de la politique de dévaluation compétitive menée par la Banque du Japon.

Construisez en quelques clics votre propre panel sur notre site:

http://www.agefi.fr/panels/panels-interactifs.aspx

 

PANEL MENSUEL TAUX
ZOOM
PANEL MENSUEL TAUX
PANEL MENSUEL CHANGE
ZOOM
PANEL MENSUEL CHANGE

A lire aussi