La TTF risque d'être fortement édulcorée

le 31/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les pays européens envisagent de réduire radicalement la portée d'une future taxe sur les transactions financières (TTF) dont le taux effectif serait divisé par dix par rapport au projet initial. De hauts fonctionnaires européens pensaient que cette TTF permettrait de lever jusqu'à 35 milliards d'euros par an. Mais ce calcul prenait pour base une taxe représentant 0,1% de la valeur des transactions boursières concernées alors que, suivant la dernière mouture du projet, elle serait ramenée à 0,01%, ont confié des responsables à Reuters. En outre, la taxe serait introduite avec plus de progressivité. Au lieu de 2014 pour l'ensemble des transactions sur actions, obligations et certains dérivés, elle ne s'appliquerait plus qu'aux actions l'an prochain et ensuite aux obligations à un horizon pouvant s'étendre à deux ans. Les dérivés seraient concernés après cela pour autant que le mécanisme ne soit pas arrêté en cas de problèmes, comme une émigration massive des traders.

A lire aussi