Washington s’attaque à une devise digitale

le 29/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La justice américaine accuse Liberty Reserve, un système de paiement en ligne recourant à une monnaie virtuelle, d’avoir organisé un vaste réseau de blanchiment. Les fonds incriminés s’élèveraient à 6 milliards de dollars. Le ministère public qui a procédé à l’arrestation de cinq individus, dont le fondateur Arthur Budovsky, évoque une «banque de choix pour la pègre».

A lire aussi