L'administration fiscale se défend dans l'affaire Cahuzac

le 28/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le directeur général des Finances publiques a défendu mardi sa gestion «rigoureuse» de l'affaire Cahuzac, démentant avoir cédé à la moindre pression. «Un souci m'a beaucoup animé, que l'on ne puisse jamais (...) accuser la DGFiP d'avoir été instrumentalisée ou d'avoir participé à une instrumentalisation», a déclaré Bruno Bezard devant la une commission d'enquête parlementaire.

A lire aussi