Un ex-président de l’Afer assigne en justice Gérard Bekerman

le 24/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

A l’approche de son assemblée générale prévue à Nice le 25 juin, la fronde monte au sein de l’Afer. Pierre-Marie Guillon, ancien président de l’association de juin 2001 à septembre 2003, a assigné hier en justice Gérard Bekerman, l’actuel président. Pierre-Marie Guillon reproche à Gérard Bekerman «d’avoir commis de nombreuses fautes de gestion au détriment des adhérents», notamment en ayant décidé de ne plus de se constituer partie civile lors du procès en 2006 des deux fondateurs de l’Afer. Avec cette action en justice, Pierre-Marie Guillon réclame la démission forcée de Gérard Bekerman – dont le mandat arrive à échéance – ainsi que le remboursement de sa rémunération «exorbitante», soit 1,5 million d’euros. Soutenus par cent adhérents, Pierre-Marie Guillon a déposé deux résolutions au vote de l’assemblée pour réclamer le renvoi de Gérard Bekerman et un audit de l’association. Interrogé par l’AFP, Gérard Bekerman estime que ces opposants «instrumentalisent la justice et recherchent un écho médiatique».

A lire aussi