Ben Bernanke craint la finance parallèle

le 10/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Ben Bernanke craint la finance parallèle. Photo: Andrew Harrer/Bloomberg

Le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke, a estimé vendredi que le système bancaire occulte («shadow banking») reste une menace pour la stabilité financière et qu'il surveillait de près toute une variété de marchés d'actifs afin de détecter tout signe éventuel d'une prise de risque excessive. «Même si le secteur bancaire occulte est moins important aujourd'hui qu'il ne l'était avant la crise... les régulateurs et le secteur privé doivent résorber les poches de fragilité restantes», a dit le banquier central. Il faut encore prendre des initiatives pour que le marché de financement de gros, par l'intermédiaire duquel les banques assurent leurs besoins de financement quotidiens, puisse absorber les répercussions potentielles d'un défaut d'un grand établissement ou d'un «broker-dealer», a-t-il expliqué. Des retraits massifs sur le marché des fonds monétaires restent par ailleurs une éventualité, estime-t-il.

A lire aussi