Le Panel Actions cherche un nouveau souffle

le 06/05/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les investisseurs attendent une amélioration des résultats des entreprises pour aller plus haut

Nette revalorisation des actions européennes. Illustration L'Agefi.

Après une année de hausse, et des indices comme le S&P 500 au plus haut, les marchés actions marquent le pas. Les panélistes de L’Agefi anticipent une pause aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, le marché japonais restant à part. Leurs anticipations restent positives mais le relèvement de leurs prévisions est l’un des plus faibles de ces six derniers mois. Le Panel a augmenté de seulement 5 points son objectif à un an pour le CAC 40, à 4.092 points, laissant un potentiel de hausse de 4,6%.

Les investisseurs cherchent une raison pour relancer le mouvement haussier qui s’est soldé par une nette revalorisation des actions européennes ces derniers mois. Le multiple de capitalisation des bénéfices (PER) de l’indice Stoxx 600 a gagné près de 2 points en quelques mois, pour remonter à 12,4 selon Deutsche Bank. Celui du CAC 40 est légèrement inférieur à 11,1 mais a connu le même mouvement de hausse.

Selon les stratèges actions de Barclays, «un redressement des marges des entreprises constitue le prérequis indispensable à une prochaine hausse des marchés européens». Or, pour l’instant, les chiffres du premier trimestre 2013 ne montrent pas de signes en ce sens, avec une baisse deux fois plus marquée du bénéfice moyen par action des groupes du Stoxx 600 (-1,6%) par rapport au chiffre d’affaires (-0,8%).

Le consensus s’est d’ailleurs légèrement ajusté vers le bas ces derniers jours, avec une prévision de croissance du bénéfice par action de 4,2% en 2013, contre 4,7% une semaine auparavant. Mais le point bas n’est peut-être plus très loin veut croire Citi, probablement dans le courant du second semestre 2013, à la fois grâce à une timide reprise initiée par les Etats-Unis et des efforts plus marqués des directions des grands groupes en matière de restructuration opérationnelle et financière. Si elle pèse sur les prévisions des groupes miniers, et donc sur le consensus, la baisse du prix des matières premières jouera aussi favorablement pour de nombreux industriels européens dans les prochaines semaines.

Mais comme le fait remarquer Barclays, dans cette période de récession, le consensus ne constitue pas une source fiable pour constituer ses positions. L’an dernier, à pareille époque, le consensus attendait une croissance annuelle de 4,5%. A la fin de 2012, le bénéfice par action du Stoxx 600 a chuté de 3,1%.

Construisez en quelques clics votre propre panel sur notre site:

http://www.agefi.fr/panels/panels-interactifs.aspx

CAC 40 et S&P 500
ZOOM
CAC 40 et S&P 500
Nette revalorisation des actions européennes. Illustration L'Agefi.
ZOOM
Nette revalorisation des actions européennes. Illustration L'Agefi.
PANEL MENSUEL ACTIONS
ZOOM
PANEL MENSUEL ACTIONS

A lire aussi