La taxe sur les transactions financières a du plomb dans l’aile

le 24/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les discussions entre les 11 partenaires européens qui se sont engagés à mettre en place la taxe sur les transactions financières (TTF) se heurteraient à la forme concrète qu’elle pourrait prendre, menaçant même son existence, indique le Financial Times. Reflétant les inquiétudes de certains pays concernant l’impact que la TTF pourrait avoir sur le coût de financement des Etats, l’Italie appelle à inscrire une exemption de la taxe pour les transactions sur la dette souveraine. D’autres pays préconisent de leur côté un traitement spécial pour les fonds de retraite. La France chercherait quant à elle à faire passer une version a minima de la taxe calquée sur le droit de timbre. Le Royaume-Uni a officiellement lancé le 19 avril un recours auprès de la Cour de Justice de l'Union pour contester la légitimité du projet de directive, dénonçant «les effets extraterritoriaux» de la taxe sur l’activité de la City.

A lire aussi