«L'incertitude politique en zone euro pèse sur la parité euro/dollar»

le 22/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

François Cabau, économiste zone euro chez Barclays Capital

- L’Agefi: Pourquoi pariez-vous sur un euro/dollar à 1,28 à trois mois?

- François Cabau : Nous voyons un risque baissier à court terme sur l’euro/dollar pour deux raisons : le risque d’une politique monétaire plus accommodante en zone euro, tandis que l’incertitude politique plane toujours. Incluant le modeste rebond de la production industrielle de la zone euro en février, notre dernière estimation du PIB du premier trimestre pour la zone euro (-0.24% t/t) suggère des risques à la baisse par rapport à notre scénario central d’une baisse de 0,1% t/t. Par ailleurs, notre appréciation des récentes interventions des membres de la BCE suggère une porte laissée ouverte en faveur d’une possible baisse des taux directeurs en cas de nouvelles déceptions sur les données de conjoncture. Les indices préliminaires des directeurs d'achat d’avril seront clés après des enquêtes de mars en baisse. En outre, l'incertitude politique plane toujours sur la zone euro avec la situation italienne, le projet d’union bancaire, les prochaines élections allemandes.

- Comment voyez-vous évoluer l’euro/livre sur cette période?

- Nous anticipons un taux de change inchangé entre l’euro et la livre sterling à 0,85 d'ici à trois mois. Cela résulte d’une anticipation de dépréciation du taux de change livre/dollar d’une magnitude similaire à l'euro/dollar. Tablant sur des politiques monétaires inchangées en zone euro et au Royaume-Uni, nous n’excluons pas une baisse de taux de la BCE et un nouveau programme d’assouplissement monétaire de la Banque d'Angleterre en cas de nouvelles déceptions au sujet des données conjoncturelles. L’économie américaine semble, à nos yeux, en passe de mieux rebondir après un quatrième trimestre 2012 décevant.

panel change
ZOOM
panel change

A lire aussi