La Mondiale va renforcer ses fonds propres avec de la dette hybride

le 16/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe mutualiste va émettre une nouvelle souche en dollars, et lance dans le même temps une offre de rachat ou d'échange sur des titres existants

L’assureur non coté La Mondiale veut muscler ses fonds propres grâce au marché de la dette hybride. Le groupe mutualiste a mandaté les banques BNP Paribas, Deutsche Bank et HSBC pour émettre une nouvelle souche obligataire de titres perpétuels subordonnés libellés en dollars avec une première date de call en avril 2019.

Dans le même temps, l’assureur a lancé une offre de rachat du nominal en numéraire moyennant une décote, ou une opération d'échange portant sur les 400 millions d’euros de titres hybrides déjà existants à maturité 2049, et qui comportent une date de call au 14 octobre 2013, indique le prospectus de l’opération.

En fait, le porteur de titres existants a plusieurs possibilités. Il peut opter pour l’échange de ses titres en de nouveaux titres hybrides à maturité 2044 pour 100% du nominal (avec un call en 2024). Il peut aussi demander le remboursement à 97% du nominal en numéraire jusqu’au plafond qui sera fixé par le groupe, et recevra pour le solde au choix ses titres existants ou de nouveaux titres. Pour l’émetteur, l’offre vise à «tirer profit des conditions de marché favorables pour allonger la maturité moyenne de la dette», souligne le prospectus.

«Cette offre d’échange intervient dans un contexte particulier. Elle a pour objectif d’offrir une porte de sortie aux investisseurs dans le cas où le call d’octobre 2013 ne serait pas exercé. Le contexte de marché des dettes hybrides est actuellement favorable, mais avait été légèrement déstabilisé en octobre 2012, quand Groupama avait décidé de ne pas verser le coupon annuel de titres super subordonnés (TSS) émis en 2007», explique Marnik Hinnekens, responsable de la recherche crédit chez Tullett Prebon à Paris. Par ailleurs «le renforcement des fonds propres constitue une très bonne nouvelle pour La Mondiale bien que le marché attende toujours les résultats annuels détaillés 2012 du groupe», ajoute l’analyste.

Ces opérations de refinancement interviennent après l’annonce en mars dernier du rapprochement entre le groupe AG2R La Mondiale et Réunica pour créer un nouvel ensemble qui doit peser 25% de parts de marché dans le domaine de la retraite complémentaire en France.

Contraints de renforcer leur solvabilité, les assureurs ont multiplié les émissions de dettes hybrides ces derniers mois à l’image de La Macif qui a levé pour 250 millions d’euros fin février ou encore Allianz et CNP Assurances qui ont sollicité le marché en octobre dernier.

EMISSIONS CREDITS
ZOOM
EMISSIONS CREDITS

A lire aussi