«Le marché américain est raisonnablement valorisé au regard des taux d’intérêt»

le 08/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Frédéric Jamet, directeur de la gestion de State Street Global Advisors Paris

-L’Agefi: Quelles sont les raisons de votre prudence sur le potentiel de hausse du S&P 500 à 6 mois?

-Frédéric Jamet: Nous anticipons une croissance du PIB d’environ 3% à l’échelle mondiale, un rythme quasiment conforme à la croissance moyenne sur les 20 dernières années, et une progression de l’activité de 2% aux Etats Unis. Cette croissance outre-Atlantique est soutenue par une politique monétaire accommodante et une inflation sous contrôle. Cependant, la destruction de richesse, notamment à cause de l’immobilier en raison de stocks encore excédentaires, ainsi que le problème de la «falaise fiscale» devraient modérer ce rebond. Le marché boursier américain est actuellement raisonnablement valorisé au regard des taux d’intérêt du pays. L’anticipation est donc une légère hausse du S&P 500 de l’ordre de 3,8% d’ici à 6 mois.

-Quelles régions devraient le mieux performer en Bourse au premier semestre?

-La croissance globale est raisonnablement positive et les actions sont globalement attractives par rapport aux obligations en termes de valorisation. Cependant, les perspectives de croissance diffèrent selon les régions. Les marchés émergents devraient conserver une croissance de 5% environ, alors que celle du Japon sera de 1,5% et que l’activité de la zone euro évoluera tout juste en territoire positif. A contrario, les valorisations des différentes régions montrent tout l'intérêt des actions européennes. Au total, nous pouvons classer les perspectives boursières des différentes régions en privilégiant les actions de la zone euro et de l’Europe, puis les marchés émergents, les actions américaines et japonaises devant fermer la marche.

panel actions
ZOOM
panel actions

A lire aussi