Le Luxembourg prêt à limiter son secret bancaire

le 08/04/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Assurant au Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung que «le Luxembourg n'est pas un paradis fiscal», le ministre des Finances, Luc Frieden, évoque la possibilité d’un allègement du secret bancaire et une coopération plus étroite avec les autorités fiscales étrangères. Le Luxembourg et l'Autriche sont aujourd'hui les deux seuls Etats de l'Union européenne qui refusent de communiquer aux autres pays membres l'identité des titulaires étrangers de comptes bancaires dans leurs établissements financiers. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, s'est dit satisfait des déclarations du Luxembourg. «Je salue toute avancée vers l'échange automatique d'informations», a-t-il déclaré au Saarbrücker Zeitung. Par ailleurs, selon le TagesAnzeiger, Credit Suisse et Julius Baer ont demandé à des clients allemands de prouver qu’ils sont en règle avec le fisc, faute de quoi leurs comptes seront clôturés.

A lire aussi