La zone euro a besoin d'une baisse des taux selon l'OCDE

le 28/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Selon Pier Carlo Padoan, le chef économiste de l'OCDE, une baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) serait justifiée, au vu d'une inflation faible, et peut-être même une indication explicite sur l'évolution qu'elle souhaiterait imprimer aux taux à l'avenir. Selon le rapport intermédiaire de l'OCDE, les taux de croissance seront très différenciés entre les plus grandes économies de la zone euro, l'Allemagne rebondissant à +2,3% au premier trimestre et accélérant à +2,6% au deuxième. La France ne sortirait de la contraction qu'au deuxième trimestre avec une croissance de 0,5%, tandis que l'Italie resterait bloquée dans une tendance négative. L'OCDE prévoit que les économies du G7, tirées par les Etats-Unis et le Japon, connaîtront en moyenne une croissance de 2,4% au premier trimestre en taux annualisé, après une contraction de 0,5 % au trimestre précédent. L'activité ralentirait au deuxième trimestre, avec une croissance de 1,8% en moyenne. L'OCDE souligne enfin que les liquidités abondantes fournies par les banques centrales peuvent encourager des investisseurs à prendre trop de risques - en particulier sur le marché obligataire corporate.

A lire aussi