Mario Draghi se veut rassurant sur l'Italie

le 07/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo : BCE

«Les marchés, passée une première excitation immédiatement après les élections, sont revenus plus ou moins à ce qu'ils étaient auparavant... Les marchés comprennent qu'on vit en démocratie», a déclaré le président de la BCE Mario Draghi, lors de la traditionnelle conférence de presse suivant la décision de l'institut d'émission de ne pas modifier ses taux directeurs. «(...) La contagion à d'autres pays a été étouffée cette fois, contrairement à ce qui aurait pu se produire il y a un an et demi environ; voici là encore un signe positif», a-t-il ajouté. Le scrutin italien, caractérisé par un rejet massif des mesures d'austérité de la part de l'électorat, n'a pas produit de majorité suffisante pour former un gouvernement stable, avec tous les risques que cela peut comporter pour les réformes économiques et les mesures de réduction de la dette.

A lire aussi