Le doute plane sur le pétrole vénézuélien

le 06/03/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le décès du président vénézuélien Hugo Chavez la nuit dernière pourrait ouvrir une période relative instabilité politique dans le pays. «Ce qui n’est jamais une bonne chose pour les exportations pétrolières», comme le souligne l’universitaire spécialiste de l’énergie et de géopolitique Amy Myers Jaffe. Durant la présidence de quatorze années d’Hugo Chavez, la production nationale a chuté de 3,5 à 2,3 millions de barils par jour.

A lire aussi