Le marché obligataire britannique avait anticipé la perte du Aaa

le 25/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les obligations d'Etat britanniques n'ont que brièvement cédé du terrain lundi après la décision de Moody's de priver la Grande-Bretagne de sa note suprême Aaa, une perte largement anticipée par les investisseurs bien qu'elle soit intervenue un peu plus tôt qu'attendu. Les futures sur les "gilts" perdaient jusqu'à 65 points de base en début de séance mais ils sont ensuite revenus à l'équilibre à 116,06.

A lire aussi