Paris écarte de nouveaux efforts budgétaires pour 2013

le 22/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo : Bloomberg

La France laissera jouer les stabilisateurs automatiques cette année pour préserver un peu de croissance économique et précisera dans les prochaines semaines les moyens qui permettront de réduire son déficit public à 3% du PIB fin 2014, a déclaré vendredi Pierre Moscovici. Le ministre français de l'Economie et des Finances s'exprimait après la publication des nouvelles prévisions économiques de la Commission européenne, qui attend un déficit public français à 3,7% du PIB fin 2013. «Dans le contexte actuel, il est indispensable que nous puissions laisser jouer les stabilisateurs automatiques pour soutenir l'activité», a dit Pierre Moscovici lors d'une conférence de presse. «Nous ne sommes pas en train de préparer un collectif budgétaire, nous n'ajouterons pas l'austérité à la récession», a-t-il ajouté. La France documentera d'ici à mi-avril les mesures d'économies qui permettront de réduire le déficit à 3% du PIB en 2014.

A lire aussi