Les «supercrédits» allemands violeraient les objectifs de CO2

le 18/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L'usage illimité de «supercrédits», défendu par l'Allemagne afin de soutenir la production d'automobiles haut de gamme, remettrait en cause les objectifs de l'UE en matière de réduction des émissions de CO2, estime la Commission européenne. Ces «supercrédits» permettent aux constructeurs de produire des véhicules dont les émissions de CO2 dépassent les quotas européens, à condition d'assembler un certain nombre de véhicules hybrides ou électriques.

A lire aussi