«Les actions de la zone euro ont un potentiel de revalorisation significative»

le 18/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Rachid Medjaoui, directeur adjoint de la gestion à La Banque Postale AM

- L’Agefi : Pourquoi êtes-vous prudent sur la poursuite du rebond des marchés actions européens ?

- Rachid Medjaoui: C’est une prudence tactique car nous pensons toujours que les actions de la zone euro ont un potentiel de revalorisation significative. Les marchés ont besoin de respirer en raison de l’ampleur et de la rapidité du rebond au second semestre 2012. Par ailleurs, le premier trimestre concentre un nombre d’événements, essentiellement politiques, relativement clés pour la poursuite de la normalisation de la croissance économique (débats budgétaires aux Etats-Unis) et de la crise de la zone euro (élections en Italie, situations espagnole et chypriote). Malgré l’importance de ces facteurs, nous estimons qu’ils ne sont pas de nature, le cas échéant, à provoquer des corrections comparables à celles du second trimestre 2012 et encore moins à celle de l’été 2011.

- La hausse attendue des taux d’intérêt à long terme est-elle une menace pour les marchés actions?

- La hausse des taux longs n’est pas forcément l’ennemi des actions tant qu’elle ne dégénère pas en krach obligataire. Nous ne retenons pas une telle hypothèse. L’ampleur des tensions devrait, in fine, se révéler plutôt limitée en raison notamment du maintien des taux directeurs des banques centrales à des niveaux très bas et du rythme de croissance modérée. Pour autant, il est probable que la volatilité, ou la nervosité, des marchés obligataires augmente sensiblement. La faiblesse historique des rendements actuels, mais surtout une communication de la part de la Réserve fédérale, dès le second semestre, orientée sur la perspective d’une atténuation de sa politique d’assouplissement quantitatif à partir de 2014, créeront des mouvements de tensions, certes transitoires, mais significatives et rapides.

panel actions
ZOOM
panel actions

A lire aussi