Les marchés actions respirent pour mieux retrouver leurs plus hauts

le 13/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les indices ont repris leur souffle après la hausse continue depuis mi-novembre de 12%, ce qui permet d'envisager un rebond après la saison des résultats

La respiration que les marchés européens ont connue la semaine dernière a permis de détendre les indicateurs de risque clairement en surchauffe après une hausse de +12% en ligne droite depuis mi-novembre, et permet désormais d’envisager plus sereinement un retour rapide des indices vers leur plus haut dans les mois à venir. Pourquoi? Car nous considérons la période actuelle comme un bull market de circonstances, au regard de la disparition de la crise institutionnelle en zone euro et de l’afflux de liquidités qui se déversent sur les marchés financiers en lien avec les politiques très agressives de toutes les banques centrales à travers le monde.

Le soulagement en découlant a permis un fort repli de l’actif sans risque de référence: le taux d’intérêt à 10 ans de la zone euro pondéré du poids de la dette des Etats la composant est passé de 5,8% début 2012 à 3,5% aujourd’hui, offrant une véritable bouffée d’oxygène pour les entreprises des pays les plus en difficulté, et libérant les marchés actions européens du marasme dans lequel les craintes d’explosion de la zone les avaient plongés.

Seul point noir: la microéconomie reste poussive, la saison de publication de résultats actuelle ne rassurant pas. Comme on le constate sur le graphique ci-dessous, notre ratio du nombre de révisions à la hausse sur le nombre de révisions à la baisse pour les profits 2013 réalisés par les entreprises composant l’EuroStoxx, dont la pente est particulièrement bien corrélée à l’évolution des marchés actions, s’est à nouveau dégradé au cours des derniers jours.

Toutefois, ne prévoyant pas de décrochage brutal du ratio dans les semaines à venir mais plutôt un tassement régulier de celui-ci, nous estimons que les piètres résultats des entreprises de la zone euro ne devraient pas être en mesure de casser la dynamique haussière des marchés actions qui se dessine depuis 6 mois.

Dans ces conditions de bull market de court terme, les marchés européens devraient reprendre leur trajectoire haussière pour atteindre une progression globale de +18% par rapport à leur niveau de mi-novembre dernier (soit 7% de hausse par rapport au niveau actuel) avant de connaître une consolidation plus marquée et de s’installer dans un tunnel supérieur d’une dizaine de points de pourcentage à celui qui aura prévalu de mi-2011 à l’automne 2012.

Euro Stoxx
ZOOM
Euro Stoxx

A lire aussi