Jérôme Cahuzac veut alléger la fiscalité des plus-values actions

le 06/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui clôturait les Rencontres parlementaires sur l'épargne et la fiscalité, n'a pas exclu que le gouvernement ne fasse un pas en arrière sur les plus-values mobilières, dotn la fiscalité a été alourdie en 2013, pour ne pas décourager les investissements en actions. «Peut-être un effort devra être consenti dès lors que les plus-values dégagées seraient réinvesties selon des critères qui devront être définis et débattus», a-t-il dit, en rappelant les dispositions déjà concédées sur les plus-values de cessions d'entreprise après la fronde des "pigeons" à l'automne dernier. «A titre personnel, je ne serais pas choqué que des dispositions supplémentaires soient examinées, le cas échéant votées, qui permettent le réinvestissement des plus-values ainsi dégagées dans des conditions fiscalement intéressantes», a ajouté Jérôme Cahuzac. Le ministre du Budget a par ailleurs confirmé mercredi que le gouvernement français envisageait des incitations fiscales pour orienter une partie de l'épargne gérée par les assureurs vie vers l'immobilier d'habitation, évoquant un montant de «quelques dizaines de milliards d'euros, pas au-delà» en termes d'actifs.

A lire aussi