Les acteurs du private equity en manque de munitions

le 05/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

40% des sociétés d’investissement françaises disposent désormais de moins de 19% des fonds qu’elles gèrent pour investir dans de nouvelles entreprises. C’est ce qui ressort de la première étude menée par l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) sur le volume des capitaux disponibles pouvant être investis dans de nouvelles entreprises (« dry powder »). Une autre population, représentant aussi 40% des acteurs, ne dispose que de 30% de ses fonds disponibles.

A lire aussi