Les ventes à découvert sur le CAC 40 ont chuté de moitié en six mois

le 04/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon Markit, le marché parisien a plus bénéficié que les autres places européennes des rachats de positions à découvert

Les ventes à découvert sur le CAC 40 ont chuté de moitié en six mois. Photo: PHB

La vive remontée des indices actions européens ces derniers mois a été nourrie par une vague de rachats des positions à découvert accumulées depuis l’été 2011, certains investisseurs craignant de se faire prendre à revers par le marché. Les hedge funds sont ainsi majoritairement redevenus acheteurs nets d’actions ces derniers mois. Selon Credit Suisse, les positions longues des hedge funds sur les marchés actions sont même remontées à leurs niveaux d’avant le krach d’août 2011.

Le phénomène des rachats de positions à découvert a été particulièrement sensible sur le CAC 40. Selon les données de Markit Equities Research, les positions vendeuses sur les valeurs de l’indice parisien ont été divisées par deux en six mois, pour tomber à 2,7% fin janvier contre 6% début juillet 2012. Pour le Stoxx 600, elles sont passées dans le même temps de 3% à 2,3%. En six mois, le CAC 40 a gagné un peu plus de 18%, 4 points de plus que le Stoxx 600.

Certains groupes restent néanmoins encore fortement soumis à des pressions vendeuses. C’est notamment le cas de Publicis, de Bouygues ou de Veolia Environnement. L’entrée de Gemalto dans le CAC 40 l’a également rendu plus visible, entraînant une forte augmentation des demandes de prêts-emprunts de titres en vue d’une vente à découvert. Exclue du CAC 40 l’an dernier, l'action Peugeot reste la française la plus «shortée» de la Bourse de Paris. Le taux de titres faisant l’objet de prêts s’est légèrement replié à 16,9% par rapport à un pic de 18,2% observé le 20 janvier dernier. Markit note qu'il est difficile d'aller plus haut, la raréfaction des titres à emprunter rendant le coût de l'opération prohibitif pour le vendeur à découvert.

Les ventes à découvert sur le CAC 40 ont chuté de moitié en six mois
ZOOM
Les ventes à découvert sur le CAC 40 ont chuté de moitié en six mois

A lire aussi