La Russie réservée sur l’euro

le 28/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Avec 42% de ses réserves de changes en devises étrangères investis en euros, la Russie ne prévoit pas «dans l’immédiat» d’acheter de la dette européenne, a indiqué le Premier ministre russe Dmitry Medvedev cité par le Handelsblatt. L’euro est à ses yeux dans une «condition friable». Le dirigeant enjoint les pays du Sud de l’Europe à «soit se renforcer, soit abandonner l’euro».

A lire aussi