Pékin cherche à doper ses marchés

le 28/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Morgan Stanley et Credit Suisse font partie des cinq investisseurs étrangers autorisés à effectuer des transactions sur les indices «futures» sur le China Financial Futures Exchange, selon Bloomberg. Le Wall Street Journal indiquait vendredi qu’UBS et BNP Paribas feraient également partie des établissements sélectionnés. Les autorités chinoises ont également fait état d'un élargissement de 180 à 300 du nombre d'actions éligibles aux appels de marge et aux ventes à découvert.

A lire aussi