Les fonds de pension américains hésitants face à l’alternatif

le 25/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le quotidien souligne que nombre de fonds de pension outre-Atlantique semblent réticents à ouvrir davantage leur portefeuille aux actifs alternatifs comme le private equity, les hedge funds ou l’immobilier en raison du taux élevé de frais de gestion prélevé par ces gestionnaires. Le fonds de retraite des enseignants du Texas y a pourtant consacré 30 milliards de dollars depuis 2008.

A lire aussi