Le Panel Allocation n’a jamais autant cru au potentiel des actions

le 07/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les actions pèsent désormais 55% du portefeuille, contre seulement 35% pour l’obligataire. Deux records depuis la création du Panel en 2009

Un record ! Depuis son lancement au printemps 2009, le Panel Allocation n’a jamais été aussi agressif sur les actions. Pour débuter l’année 2013, les gestions ont décidé d’y consacrer 55% de leur portefeuille (+5 points en un mois). Le plus haut niveau avait été atteint jusqu’alors en février 2011 à 51%.

Ce mois-ci, toutes les gestions, hormis ING IM, ont modifié leur allocation. Une proportion inhabituelle. Les trois quarts du Panel se sont renforcés en actions, notamment +5 points pour Allianz GI, CPR AM, la Française AM, et OFI AM. Seuls Amundi (-5 points), State Street (-3 points) et Nordea (-2 points) se sont allégés. Pour autant, ces trois gestions comme la quasi-totalité du Panel surpondèrent les actions dans leur portefeuille par rapport à leur propre benchmark. Uniquement CM-CIC et La Française AM, qui viennent pourtant de se renforcer en actions, sous-pondèrent leur benchmark. De fait, les stratégistes sont pour le moment particulièrement optimistes sur les marchés actions en 2012. Le Panel Actions de L’Agefi, plutôt prudent, table sur une hausse de 10% du CAC 40 et de l’EuroStoxx 50 et de 12% du S&P 500 cette année.

Parallèlement, les gestions se sont encore allégées en obligations, qui ne pèsent plus que 35% de leur portefeuille. Un plus bas historique. Il faut remonter au printemps 2011 pour retrouver un point bas à 36%. Néanmoins cinq gestions (Aberdeen AM, Amundi, La Banque Postale, Schroders et State Street) se sont renforcées sur ce compartiment. D’ailleurs, Invesco notait récemment des opportunités en termes de valorisation sur certains segments, en particulier les financières et les obligations européennes «high yield».

Très confiant dans les actions, le Panel a continué à sortir des actifs alternatifs, qui semblent offrir moins de perspectives de rendement. Ces actifs ne pèsent plus que 5% de l’ensemble, le plus bas niveau depuis mai 2009.

allocation actifs
ZOOM
allocation actifs
PANEL MENSUEL ALLOCATIONS
ZOOM
PANEL MENSUEL ALLOCATIONS

A lire aussi