Le changement de ton de la Réserve fédérale américaine accélère la chute du yen

le 07/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La devise nipponne a chuté à 88,41 contre dollar, son plus bas niveau depuis juillet 2010. Le Japon prévoit une nouvelle relance budgétaire

Shinzo Abe vient de recevoir un coup de pouce surprise de la Réserve fédérale américaine. Le nouveau Premier ministre japonais persiste dans sa volonté d’engager le pays dans une politique d’assouplissement monétaire et budgétaire sans précédent pour affaiblir le niveau du yen qui pénalise le commerce extérieur, et sortir l’économie de la déflation. Selon le journal Yomiuri, le gouvernement prévoit un plan de relance budgétaire pour l'année fiscale qui s’achève fin mars de 12.000 milliards de yens (105 milliards d’euros) pour doper la croissance, anticipée à un niveau anémique de 0,7% cette année et en contraction de 0,5% sur le trimestre en cours.

En outre, sur fond de disputes territoriales avec la Chine, Shinzo Abe envisage d’augmenter les dépenses militaires nippones pour la première fois depuis onze ans, de 2% à 4.700 milliards de yens pour l'année fiscale qui commence en avril. «L’ampleur de cette relance suggère que la nouvelle administration ne plaisante pas sur ses intentions de doper l’activité» estime Masamichi Adachi, économiste chez JPMorgan Securities. Sur le plan monétaire, une nouvelle rallonge au programme de rachats d’actifs de la Banque du Japon est prévue à sa prochaine réunion du 22 janvier.

Parallèlement, le scénario d’un possible arrêt de la politique d’assouplissement quantitatif de la Fed dès la fin de l’année évoqué dans les minutes publiées la semaine dernière a été conforté par les bons chiffres de l’emploi publiés vendredi (lire page 2). Le président de la Fed de Richmond, Jeffrey Lacker, indiquait ce week-end qu’«à un moment donné, nous devrons retirer les mesures d’assouplissement en relevant les taux d’intérêt et en réduisant la taille du bilan».

De quoi envoyer le yen à son plus bas niveau contre dollar depuis le mois de juillet 2010. Vendredi, il a atteint 88,41, avant de se reprendre cette nuit à 88,06. Il a chuté de 1,1% la semaine dernière contre toutes devises, mais reste 15% plus fort que sa parité moyenne sur les dix dernières années.

Le taux à 10 ans japonais gagnait 0,5 point de base ce matin après une hausse de 4 pb vendredi pour atteindre 0,84%, son plus haut niveau depuis le 21 août dernier. Une hausse pourtant moins importante que celle enregistrée par le taux américain à 10 ans qui a atteint 1,93%. La différence entre les deux taux a atteint 113 pb, son plus grand écart depuis avril 2012. Selon le Nikkei, Tokyo pourrait même remettre sur le marché des obligations indexées sur l'inflation, suspendues depuis octobre 2008.

A lire aussi